CARTE BLANCHE À SIMON AUGADE

Installations dans le cloître du Musée dauphinois et sur le parvis du musée Arcabas en Chartreuse

L'artiste

PP Simon AugadeDiplômé de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Lorient, Simon Augade se tourne très vite vers la mise en volume et la sculpture, notamment de matériaux de récupération. Dès 2013, ses accumulations sont vues au domaine départemental de la Roche Jagu (Côtes d’Armor), sur la place du Parlement de Bretagne de Rennes, sur le parvis de l’Hôtel des Arts de Toulon, au domaine de Kerguéhennec, à l’abbaye de l’Escaladieu (Département des Hautes-Pyrénées).

En 2019, il est visible au musée des Beaux-Arts – La Cohue à Vannes avec son installation Intrant qui investit tout le passage central du musée, ainsi qu’au festival artistique des Hortillonnages d’Amiens.

ÉCORCÉE au Musée dauphinois

Écorcée

Invité par le Musée dauphinois à investir le cloître de Sainte-Marie d’en-Haut dans le cadre d’une résidence de création, il imagine une installation hommage au végétal et au vivant, inspirée des racines échasses que l’on peut voir dans les mangroves. Ici, au coeur de ce bâtiment emblématique de Grenoble, composées de chevrons et de dosses de bois suggèrent qu’un temps, cette vallée a pu être submergée. Comme cernées par l’architecture, les courbes rappelant les arches du cloître se débattent ou s’adossent contre elles, se posent sur la pierre et (re)plongent dans la terre.
Le gigantisme de ces émergences racinaires évoque un temps où le végétal était maître.
Une deuxième création de Simon Augade devrait se découvrir au musée Arcabas en Chartreuse au printemps 2022, comme une résonance au coeur de la Chartreuse de cette relation originelle avec le bois.

FONDEMENT(S) au musée Arcabas en Chartreuse

Fondement(s)

En écho au massif forestier de Chartreuse, l’artiste conçoit une poutre-arbre de près de 12m de haut, allusion à la colonne, élément architectural des églises et symbole d’élévation. Inclinée contre la façade, elle questionne nos fondements et notre rapport vital à la nature.
Ce projet a été l’occasion de mener une collaboration avec la filière bois du massif et l’AOC bois de Chartreuse réputé pour ses qualités en bois de construction et sa contribution à la dynamique économique locale.